PROFESSION DR, VOLEUR DE PHOTOS ! - Le Blog de la Visite Virtuelle en Alsace
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par CLF STUDIO, photographe à Haguenau

Cette page est un coup de coeur, un coup de gueule ! Nous sommes des centaines, des milliers de photographes amateurs passionnés ou PRO de l'illustration ou du reportage à dire STOP au vol pur et simple de nos photos, de notre travail.

A longueur d'année nous suivons les manifestations locales, carnavals, concerts, rencontres sportives, etc... Souvent bénévolement, par amour de notre métier ou par passion nous témoignons au quotidien et nos images sont publiées via Flickr, Facebook, Tweeter, un blog ou un site web.
Parce que nous aimons la belle image et que nous respectons ceux qui suivent notre travail, nous nous interdisons les énormes signatures criardes ou les watermarks en pleine page. Nous fabriquons de l'image, pas des enseignes publicitaires !
Ces images ne sont par pour autant libres de droits. Parfois, nous pouvons être fiers de voir que telle ou telle photo particulièrement réussie est reprise par un quotidien régional ou site d'information. Mais cette satisfaction, cette reconnaissance vire très vite à la colère lorsque on nous fait cyniquement le coup du DR. Le coup du DR c'est quand un journaliste ou un illustrateur véreux va à la pêche sur GOOGLE et copie-colle votre photo pour illustrer son travail. Le journaleux peu scrupuleux ne prend même pas la peine de demander une autorisation de publication, pauvre travailleur à la chaîne qu'il est, il n'en a pas le temps, il n'a non plus pas le temps de relever le nom de l'auteur sur le site ou la galerie qu'il vient de cambrioler. Quant à s'enquérir du montant des droits à verser à l'auteur ? Vous imaginez un cambrioleur qui vous laisse sa carte de visite et un billet de 500 € en dédommagement du merdier qu'il laissé dans votre appartement ? Le plus simple c'est d'inscrire sous la photo la mention "DR" pour droits réservés. Mais pour qui sont réservés ces droits si ce n'est pour soulager la conscience du rédacteur ?
Si vous partagez notre colère et pour conférer à cette page le maximum de retentissement, merci de le faire savoir en cliquant sur "j'aime" et en la partageant sur votre mur, votre page facebook, votre blog ou votre site web.

Commenter cet article